22/10/2008

Aaaah les coings (suite)

La purée de fruits :

Et bien cette fois encore ,j'en ai fait de la pâte de fruits

coings cuits

Facile : réduire le tout en purée avec un moulin à légumes ( j'appelle cela un passe vite ! encore du belge!)après avoir retiré  les pépins cette fois . Ajouter 3/4 du poids des fruits en  sucre et recuire en tournant sans arrêt ( sinon ça attache et ça brûle) jusqu'a une consistance plus ou moins sèche .

Etaler la pâte ainsi obtenue dans un plateau plat ,par exemple ,sur du papier cuisson. L épaisseur ne doit pas dépasser un bon cm afin de faciliter le sèchage.

Voilà, il ne reste plus qu'a faire sècher plusieurs jours près d'un radiateur éventuellement. Il faut retourner la pâte afin qu'elle sèche de chaque côté .

Lorsqu'elle est prête,je la coupe en petits cubes que je soupoudre de sucre blanc cristallisé .

Redimensionnement de PATE CIONGS1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela se conserve plusieurs mois dans des boites en fer . Chaque étage étant séparé par un papier sulfurisé.

Redimensionnement de PATE COINGS2

 

 

 

 

 

C'est absolument divin !

 

Et voici la gelée ,toute en couleur et en transparence ...

Redimensionnement de GELEECOINGS2

 


 

 

 

 

21/10/2008

Aaaaah les coings ...

Après vérification , il parait que les coings du Cognassier du japon se préparent comme les coings du cognassier . L'un s'appelle Chaenomeles japonica anciennement Cydonia japonica et l'autre Cydonia vulgaris .

Bref, vous l'aurez compris ce sont deux espèces proches . Je dirais que chez l'un ,on a favorisé la fleur et chez l'autre le fruit  ( mais ça n'engage que moi)

Toujours est il qu'en Belgique , le Cognassier commun est devenu aussi rare que le Cognassier du japon est commun dans les jardins fleuris !

Bien entendu, nous avons cognassier et néflier dans notre verger mais si le nèflier donne déjà de bons gros fruits , le cognassier ne porte pas encore.

Tant et si bien que c'est dans un jardin abandonné en France , à la faveur d'une visite familiale en côte d'or que l'homme à fait une belle cueillette de coings ...

coings1

J'allais enfin pouvoir refaire cette gelée incomparable ...

Voici , en deux parties le cheminement des préparations et leur aboutissement

Prenons des Coings ...

Ils sont duveteux ? c'est qu'ils sont murs !  mais avant toute cuisson, il faut commencer par les frotter avec un chiffon afin d'enlever le duvet

Les coings, c'est difficile à peler parce que c'est un fruit très dur .

Pas de souci ! je ne les pèle pas , et je n'enlève même pas les trognons ni les pépins pour les cuire . C'est même mieux de les garder pour la pectine qu'ils contiennent .

coings2

Il faut procéder assez rapidement car les fruits brunissent vite .

Les fruits sont donc cuits dans de l'eau , tout simplement .

coings3

Quand ils sont cuits , c'est à dire ,suffisamment mous pour être réduits en purée ,ils sont enlevés de l'eau .

C'est justement  cette eau ,à laquelle on rajoute son poids en sucre ,qui deviendra gelée.

gelée de coings

Vous voyez qu'elle a pris une très belle teinte rouge. J'ai ajouté quelques étoiles de badiane ou anis étoilé , un peu de cannelle et le jus d'une orange . ( ma recette disait citron mais voilà, je n'avais que des oranges sous la main !)

La suite à demain !